Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 16:28

 

Départ : Corrençon, le golf 1180m

Arrivée Darbounouse 1340m

Durée : 2h30 aller, 2h retour

 

Départ à 9h du golf de corrençon, le temps est frais et sec avec un grand ciel bleu, une belle journée s’annonce. Le chemin est large et agréable, on aperçoit par moment les crêtes puis il s’enfonce davantage dans les sous bois, l’automne apporte une odeur douce et humide à la forêt et des couleurs chaleureuses qui donnent cette luminosité si particulière.

On arrive à la cabane de Carrette (1355M) qui domine une agréable clairière idéale pour une pause.

Non loin de là, on entend le grognement des cerfs, on en entend plusieurs qui se répondent et se défient à des centaines de mètres les uns des autres. Apparemment la période du brame qui commence en septembre n’est pas finie. On continue la progression dans le sous bois. Le beuglement est de plus en plus fort, le cerf n’est pas loin. Un grognement puissant résonne juste à côté et nous immobilise, il est peut être juste derrière les arbres, on scrute les alentours à la recherche des bois, il me semble les voir qui se mêlent aux branches, je me décale afin de mieux voir, son corps massif et imposant se dessine alors dans un espace de la forêt plus dégagé, il est à une trentaine de mètres. On l’observe sans bouger puis il semble nous avoir vu, il se fige un instant puis disparaît dans la forêt. Instant unique et magique.

 

La période où on entend les cerfs bramer se déroule à l’automne (cela commence début septembre), c’est la saison des amours. On peut les entendre dès la tombée de la nuit. Les cerfs se défient d’un versant à un autre, ils peuvent pour l’occasion changer de vallée. Ils s’affrontent et on peut entendre le claquement sec des bois qui s’entrechoquent. Les combats peuvent être violents et mortels. En montagne, les mâles montent et descendent les pentes à grande vitesse afin d’écarter les éventuels rivaux. Les biches semblent indifférentes à cette mascarade. Si elles ne sont pas au maximum de leur chaleur, elles se défilent devant les mâles. Si elles sont disposées à accepter la saillie, cela ne dure que quelques secondes. La période du brame est spectaculaire, dès le crépuscule elle rend la forêt à la fois fascinante et inquiétante.

 

DSCN7378

DSCN7379

DSCN7386

DSCN7393

Plaine de Darbounouse

DSCN7398

DSCN7400

DSCN7402

Cabane de carette

DSCN7403

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuelle - dans Vercors
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Des photos au naturel
  • : Pourquoi ce site ? Pour partager ma passion de la nature ! Elle nous invite et nous offre ses trésors. A nous de savoir les découvrir, les apprécier et les préserver ! >Accéder aux articles : Les articles s'affichent chronologiquement, les + anicens disponible en cliquant en bas sur page suivante "1 2 3.." >liste complète des articles sur la droite >Page d'accueil : Toujours accèssible en cliquant sur le dessin vert "tout naturel" > Pensez à vous inscrire à la newsletter
  • Contact

Pages

Catégories

Liens